Article

Une reconnaissance nationale

Une reconnaissance nationale

En janvier 2021, Claudia Huber, PhD, professeure HES associée à la HEdS-FR et infirmière clinicienne en diabétologie, a décroché un subside Practice-to-Science (PtS) du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS). Avec ce fond se développe le projet « Développer une intervention infirmière virtuelle et tester sa faisabilité en milieux hospitaliers stationnaire et ambulatoire pour améliorer l’engagement des personnes atteintes de diabète dans son autogestion » (Pratique Infirmière Avancée VIRtuelle : PIAVIR).

Primée parmi les 104 candidatures déposées, Claudia Huber a décroché l’un des onze subsides pour son projet de recherche visant à l’établissement d’un outil permettant l’éducation et l’autogestion des personnes atteintes de diabète. Pour ce faire, PIAVIR aide les patient·es à acquérir les aptitudes et compétences à s’autogérer et ainsi vivre avec la maladie chronique. Plus largement, les personnes atteintes de diabète apprennent à se sentir en bonne santé. Cet outil de soutien est également destiné à l’équipe interdisciplinaire (médecins, infirmier·ères et autres professionnel·les de santé). En effet, une bonne prise en charge limite les complications et, par essence, les coûts.

PIAVIR a débuté en 2021. Claudia Huber est assistée par Marie-Elise Verga, infirmière MScSI et collaboratrice scientifique HES dans le cadre de ce projet. De manière concrète, l’étude produira une intervention conçue conjointement par les patient·es atteint·es de diabète et par les infirmier·ères et les autres professionnel·les de santé. Ce projet intègre de courtes capsules vidéo-éducatives mises à disposition sur une application smartphone. L’intervention nourrit le dialogue entre ladite personne et l’équipe interdisciplinaire en portant une vue réflexive sur ses expériences personnelles. Elle vise ainsi à compléter les connaissances théoriques de la personne soignée et à soutenir son vécu personnel avec la maladie.

« Dans l’équipe soignante, tout le monde a la possibilité de faire consulter l’outil aux patient·es. Il ne s’agit pas d’une simple présentation, mais d’un outil global et interactif qui les accompagne. »

Claudia Huber, responsable du projet PIAVIR
Chu 2

Pour le développement de l’application, la HEdS-FR collabore avec le secteur informatique de la HES-SO Valais, déjà impliqué dans d’autres projets liés au diabète. Concernant le contenu, elle collabore avec l’hôpital fribourgeois (HFR) et les Hôpitaux universitaire de Genève (HUG) et, ainsi, validera et testera 48 capsules vidéo relatives au diabète de type I réalisées par les HUG (sous projet VACAPS 48, inclus dans PIAVIR).

Les prochaines étapes du projet nécessiteront de développer et tester l’application en collaboration avec l’HFR, permettant ainsi d’élargir les connaissances et les outils de support entourant cette maladie.